Nathalie Manfrino, Soprano

GEORGES BIZET CARMEN – OPERA DE NICE / 17, 19, 21, 23 et 25 mars 2017

GEORGES BIZET CARMEN – OPERA DE NICE

Nouvelle Production
Coproduction Opéra de Nice et Anthéa Antipolis – Théâtre d’Antibes

Opéra-comique en quatre actes sur un livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy,
d’après la nouvelle de Prosper Mérimée
Création le 3 mars 1875 à l’Opéra Comique
Chanté en français

NICE

  • 17 mars 2017 à 20:00 (Générale)
  • 19 mars 2017  à  15:00
  • 21 mars 2017  à  20:00
  • 23 mars 2017  à  20:00
  • 25 mars 2017  à  20:00

ANTIBES

  • 5 avril 2017 à 19h30
  • 7 avril 2017 à 19h30
  • 9 avril 2017 à 15h30

Distribution 

Direction musicale Nicolas Krüger

Mise en scène et lumières Daniel Benoin
Décors Jean-Pierre Laporte
Costumes Nathalie Bérard-Benoin, Françoise Raybaud
Vidéo Paulo Correia, Alain Bérard

Carmen Aurore Ugolin
Micaëla Nathalie Manfrino
Frasquita Amélie Robins
Mercédès Marion Lebègue
Don José Luc Robert
Le Remendado Frédéric Diquero
Le Dancaïre Michel Vaissière
Escamillo Jean-Kristof Bouton
Moralès Christophe Gay
Zuniga Jean-Vincent Blot

Orchestre Philharmonique de Nice

Choeur de l’Opéra de Nice
Choeur d’enfants de l’Opéra de Nice

Carmen Bizet Opéra de Nice

« Dans le livre d’en haut si ta page est heureuse,

mêle et coupe sans peur,

la carte sous tes doigts se tournera joyeuse,

t’annonçant le bonheur.

Mais si tu dois mourir, si le mot redoutable

est écrit par le sort,

recommence vingt fois, la carte impitoyable

répétera : la mort ! »

 

Au soir de la première de Carmen, Georges Bizet est loin d’imaginer quelle gloire retentissante et mondiale son œuvre aura car, à sa création, Carmen ne rencontre pas le succès espéré. Le public bien pensant est scandalisé par l’aspect immoral du sujet et la fin tragique de l’héroïne. Les critiques hostiles affectent terriblement le jeune compositeur, déjà surmené. Il décède quelques mois plus tard. Bizet a pris une revanche posthume éclatante puisqu’aujourd’hui Carmen est l’un des opéras les plus joués dans le monde. L’Opéra de Nice présente ici la version « opéra-comique » sans les récitatifs chantés ajoutés après la mort de Bizet afin de faciliter la diffusion de l’œuvre à l’étranger.

 

l’histoire

À la suite d’une bagarre avec d’autres cigarières, Carmen, une ardente bohémienne, est mise en prison par le brigadier Don José qui doit épouser la chaste Micaëla. Carmen promet au militaire de l’aimer s’il la laisse s’évader et il accepte. Mis aux arrêts, il déserte, rejoint Carmen et sa troupe de contrebandiers. Mais la bohémienne se lasse bientôt de lui. Seule Micaëla parvient à ramener Don José au chevet de sa mère mourante. Elle ne peut cependant empêcher que les deux amants se revoient une dernière fois et n’accomplissent la funeste prévision des tireuses de carte : la mort pour l’un et l’autre.
ce qu’ils en disent

Aborder l’opéra le plus joué au monde est une gageure que tout metteur en scène a envie de gagner. Et pour peu que le duende soit un sentiment qui vous habite et l’Andalousie une sorte de deuxième patrie, Carmen devient alors une évidence. D’une évidence, par définition, il n’y a rien à dire : on se borne à la constater. Mais, s’il est vain de vouloir l’expliquer, le besoin de s’y casser les dents ne s’en trouve pas assouvi pour autant. Ce qui est devenu évident aujourd’hui – la légitimité du succès de Carmen – ne l’a pas toujours été. Les vagues de puritanisme ont bien souvent cherché à noyer la sensualité, la franchise, le désir, qui s’expriment sans fard dans l’œuvre. Ce projet fait son chemin en moi depuis longtemps. Je l’ai imaginé dans un opéra à l’italienne, dans un stade ou des arènes et, bien sûr, sur la scène d’anthéa. C’est finalement l’Opéra de Nice qui m’a proposé de le réaliser. J’ai aussitôt demandé qu’il soit aussi joué dans notre théâtre, dans la continuité, pour devenir ainsi un projet commun qui lierait les deux institutions à travers une coproduction. Carmen sera donc sur la scène d’anthéa, et l’idée que mon projet, esquissé il y a si longtemps, soit présenté aussi sur la scène du théâtre que je dirige est une sorte de réalisation de mes rêves. Daniel Benoin

FullSizeRender (2)

Opéra Nice Côte d'Azur
Opéra Nice Côte d’Azur